2018-12-04 04:01:40

1ère victoire de la CAPEB et de la CNATP sur le GNR……

Édouard Philippe a confirmé, mardi matin, le choix du gouvernement d'une suspension pendant six mois de la hausse des taxes sur les carburants. "J'annonce une suspension pendant six mois de la hausse de la taxe carbone, de la convergence diesel-essence et de la hausse de la fiscalité sur le gazole entrepreneur non routier (GNR). Elles ne s'appliqueront pas avant d'être débattues par toutes les parties prenantes. Il faut mettre en œuvre des mesures d'accompagnement. Si on ne les trouve pas, nous

La mobilisation de la CAPEB et de la CNATP pour défendre les Artisans du BTP a fini par payer !

En Charente, les délégations d’Artisans du BTP ont bien fait comprendre aux parlementaires et élus locaux que la fin de l’exonération partielle de TICPEsur le Gasoil Non Routier (GNR) risquait, à tout le moins, de fragiliser un nombre considérable d’entreprises de proximité du BTP.

La hausse de 50 % du prix du carburant, les hausses de prix des fabricants et distributeurs de matériaux (eux aussi impactés par l’augmentation de la TICPE),etc… obligeaient les Artisans à rogner leur marge, et, lorsque possible, à imputer la hausse à des clients qui eux-mêmes rencontrent des difficultés en termes de pouvoir d’achat. Indéniablement, la baisse d’activité aurait engendré des pertes d’emploi, l’arrêt d’investissement et la réduction du nombre d’apprentis.

La CAPEB et la CNATP, seules organisations professionnelles à s’être mobilisées sur ce sujet touchant directement nos professions, confirment leur rôle important de lanceur d’alerte.

….. Mais tout reste à confirmer au cours des 6 prochains mois !

Nous allons maintenant mettre à profit les 6 prochains mois pour expliquer que nous sommes en faveur d’un engagement fort vers une transition énergétique efficace,mais qu’il convient de disposer en premier lieu de solutions alternatives universelles avant d’engager une mutation des pratiques et des équipements.

La CAPEB et la CNATP demandent toujours aux pouvoirs publics de :

  • S’engager à ce que les recettes engrangées par l’État via la TICPE soient effectivement entièrement consacrées à la transition énergétique du pays.
  • Mettre en place un grand plan d’accompagnement des entreprises artisanales, avec des aides financières significatives, pour leur permettre de gérer dans le temps la transition de leur flotte d’utilitaires, camions et/ou engins de chantier, vers des véhicules utilisant des énergies renouvelables.
  • Maintenir l’exonération pour tous les équipements et engins de chantier qui ne sont pas disponibles aujourd’hui avec d’autre type de motorisation.

Résolus, nous ne faiblirons pas pour mener de multiples batailles de front (CITE, Assurance Chômage, RGE, concurrence déloyales, etc…).

On peut faire des étincelles dans son métier et être moins brillant dans la paperasse.