2018-07-31 00:00:00

Activité des artisans d'Auvergne-Rhône-Alpes / Un optimisme freiné par des difficultés de recrutement

La dernière étude de conjoncture conduite par les CAPEB d’Auvergne-Rhône-Alpes pour mesurer le ressenti et le moral des chefs d’entreprise confirme les résultats présentés par la CAPEB nationale la semaine dernière. La reprise d’activité se confirme avec des indicateurs qui restent plutôt stables par rapport au trimestre précédent, mais elle reste fragile. La CAPEB s’inquiète notamment du manque de visibilité sur les prochains mois : mise en œuvre du plan de rénovation énergétique des Bâtiments,

Une activité dynamique et une visibilité qui s’améliore encore
La tendance des opinions des chefs d’entreprise sur leur activité est à l’optimisme. 39% d’entre eux relèvent un bon, voire un très beau niveau d’activité. Cependant, la reprise reste inégale puisque 32% déplorent encore des difficultés. C’est particulièrement le cas pour les entreprises tous corps d’état et les entreprises d’isolation.
Au niveau des carnets de commandes, la visibilité s’améliore au profit des métiers du gros-œuvre principalement, mais avec une différence moins marquée avec les métiers du second-œuvre qu’au 1er trimestre… preuve que le dynamisme de l’un commence à avoir des répercussions sur l’activité du second. La visibilité reste supérieure à 3 mois pour 48% des chefs d’entreprise, ou entre 1 et 3 mois pour 37%.

Des indicateurs financiers qui restent fragiles
La tendance est à la stabilité pour le chiffre d’affaires de 47% des chefs d’entreprise, voire à la hausse pour 35% d’entre eux.
Par contre, au niveau de la trésorerie, la situation est plus contrastée. 34% relèvent une trésorerie bonne ou très bonne, alors qu’elle est insuffisante pour 30% d’entre eux et stable pour 35%.
Les marges, elles, restent toujours problématiques. Peu élevées dans l’ensemble, elles se stabilisent à ce niveau pour 69% des entreprises et diminuent même encore pour 21% d’entre elles.
Seules 10% constatent une amélioration.

Des difficultés de recrutement pour accompagner la reprise
En Auvergne-Rhône-Alpes, 37% des entreprises ayant répondu ont des projets de recrutement. Des entreprises plutôt optimistes par rapport à l’avenir, puisque leurs prévisions d’embauche seraient pour 58% d’entre elles en CDI. Elles sont cependant confrontées à des difficultés de recrutement et déplorent un manque de main d’œuvre qualifiée.

Télécharger la synthèse de l’étude de conjoncture ici
Télécharger l’étude de conjoncture complète ici

On peut faire des étincelles dans son métier et être moins brillant dans la paperasse.