Accueil / Actualités / Chefs d'entreprises artisanales : on vous…
/ Je suis perdu !
23 septembre 2014

Chefs d'entreprises artisanales : on vous dit tout sur leurs conditions de travail

1er Baromètre ARTI Santé BTP, la CAPEB tire la sonnette d’alarme sur le stress au travail et le risque de burn out dans les mois qui viennent.
artisante_btp_capeb

La CAPEB, la CNATP, et le pôle d’innovation IRIS-ST dévoilent aujourd’hui le 1er baromètre ARTI Santé BTP, enquête nationale dédiée à une meilleure connaissance sur la santé et la sécurité des chefs d’entreprises artisanales. Rythme et charge de travail, rapport entre vie professionnelle et vie personnelle, perception de l’activité, sécurité au travail et état de santé… autant de thèmes abordés dans cette grande enquête nationale, fournissant un véritable panorama de l’état de santé des artisans du bâtiment. Forts de ces résultats, la CAPEB, la CNATP et le pôle innovation de l’IRIS-ST entendent faire de ce baromètre un outil de suivi statistique annuel et un outil de pilotage qui, à terme, pourrait contribuer à la mise en place d’un suivi médical professionnel pour les artisans du BTP.

Un baromètre inédit au service de la branche du BTP

Le salariés ont historiquement fait l’objet de nombreuses études consacrées à leurs conditions de travail – une attention dont n’ont pas bénéficié jusqu’ici les chefs d’entreprises artisanales du BTP. A travers la réalisation du 1er baromètre ARTI Santé BTP, la CAPEB, la CNATP et le pôle d’innovation IRIS-ST se mobilisent pour livrer un panorama de l’état médical des artisans du bâtiment sur leurs conditions de travail. Avec plus de trois mille répondants, cette enquête nationale a suscité un engouement tout particulier auprès des artisans, confortant l’intérêt de cette étude, tant pour les acteurs de la Branche, que pour les artisans eux-mêmes.

Stress et burn out : vous avez dit « bonne santé » ?

Bien que la majorité des artisans du BTP s’estiment en bonne santé (80%), des indicateurs nous alertent sur la fragilité de leur état de santé physique et psychologique :

  • un stress conjoncturel : les artisans du bâtiment ne sont pas épargnés par le stress : plus d’1 artisan sur 2 estime être très régulièrement stressé
  • un métier exigeant : 95% des artisans interrogés déclarent que leur activité est exigeante mentalement
  • Absence de suivi médical : la santé physique et psychologique des artisans du bâtiment fait l’objet d’un suivi médical moindre auprès de la médecine de ville ; trois artisans sur quatre déclarent ne pas être suivis médicalement vis-à-vis de leur activité professionnelle

Rythme de travail : plus de 60 heures par semaine, pour près d’un artisan sur cinq

En tant que chef d’entreprise, un artisan s’investit beaucoup dans son entreprise. Pour près d’un artisan sur cinq (21%), cet investissement est trop lourd, avec plus de 60 heures par semaine consacrées à l’entreprise, et plus de 50 heures pour un artisan sur deux.

Comment améliorer les conditions de travail des artisans du BTP ?

A l’aune de ce premier état des lieux des conditions de travail des artisans du BTP, la CAPEB propose des pistes de travail et recommandations pour répondre à l’urgence d’une situation jusqu’ici mal appréhendée et méconnue :

  • l’élaboration d’un dispositif national de suivi statistique des accidents du travail et des maladies professionnelles des travailleurs indépendants,
  • la mise en place d’un suivi médical professionnel périodique pour les travailleurs indépendants en vue de détecter les maladies professionnelles et les premiers signes de souffrance au travail,
  • l’élaboration d’un dispositif d’aide à la détection des signes de stress et de burn out pour les artisans et leurs conjoints, directement impliqués dans leurs activités professionnelles.

Bien plus de chiffres et d’indicateurs :