Bienvenue à LA CAPEB !

SÉLECTIONNEZ UN DEPARTEMENT

ou accédez directement à la

2018-07-19 05:18:43

Croissance dans l’artisanat du bâtiment : la CAPEB reste sur le qui-vive

La Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment dévoile les chiffres de l’activité du 2e trimestre 2018 pour les entreprises artisanales du Bâtiment. La croissance est plus forte qu’en début d’année, avec une activité globale qui progresse de +3,5% en volume, portée par le dynamisme de la construction neuve (+6,5%).

Le second trimestre 2018 enregistre une croissance de +3,5% en volume par rapport au 2e trimestre 2017.

Une hausse soutenue dans le neuf – Avec +6,5%, la construction neuve reste le pilier qui soutient la hausse de l’activité (+4,5% au 2e trimestre 2017). Les mises en chantier connaissent également une hausse (+6,2% par rapport à la même période l’année précédente), tout comme les autorisations de logements collectifs (+4,6%).
Cette tendance sur le neuf reste fragile car elle risque de subir un ralentissement au second semestre 2018, du fait des rabotages des aides à la pierre. De plus, les autorisations de logements individuels sont à la baisse sur l’ensemble des segments : -1,5% pour les logements individuels purs ; -1,1% pour les individuels groupés ; et -4,3% pour les résidences. Le recentrage des dispositifs Pinel et PTZ dans la loi de finances 2018 marque un recul notamment dans les zones B2 et C.

Une timide progression sur l’ancien – L’activité en entretien-rénovation poursuit sa progression sur un rythme mesuré (+1%), notamment grâce aux travaux d’Amélioration de Performance Energétique du Logement (+2% par rapport au 2e trimestre 2017). La croissance sur ce segment d’activité devrait se maintenir sur les mois à venir au vu du dynamisme des ventes de logements anciens, représentant 953 000 ventes sur douze mois cumulés en avril 2018 (+7%).

Les indicateurs de l’emploi en demi-teinte – Point de vigilance pour la CAPEB : 7% des entreprises artisanales ne sont pas parvenues à satisfaire leur besoin de main d’œuvre qualifiée. Par ailleurs, un léger ralentissement commence à se faire sentir sur le niveau de l’emploi salarié dans l’artisanat du BTP, 20% des entreprises artisanales ont cherché à embaucher au cours du premier semestre 2018, contre 30% au second semestre 2017. Cette tendance risque de se confirmer, les intentions d’embauche étant orientées à la baisse : 14% des entreprises artisanales souhaitent, en effet, recruter un/des salarié[s] supplémentaire[s] versus 21% un an auparavant.

« Bien que notre activité ait augmenté, nous devons faire preuve de la plus grande vigilance. Nous ne sommes en effet plus à une absurdité près et des mesures incohérentes et contre-productives planent systématiquement au-dessus de nos têtes. Preuve en est avec le sujet de la suppression de la TVA à taux réduit pour les travaux de rénovation énergétique qui est revenu sur le tapis. Un comble alors que le Gouvernement clame que la rénovation énergétique est une priorité ! Je continuerai donc inlassablement de plaider pour des mesures cohérentes, pérennes et réellement efficientes.»

Patrick Liébus

Une dynamique territoriale équilibrée (activité en régions) – L’ensemble des régions voit leur activité croître (entre +2% et 5%) et leur rythme de croissance s’accélérer, notamment l’Auvergne-Rhône-Alpes (+5%), PACA (+4,5%) et la Normandie (+4%).

Téléchargez le communiqué de presse et la note de conjoncture du 2ème trimestre 2018.

Retrouvez la note de conjoncture sur Facebook et Twitter avec #conjCAPEB.