2019-05-10 02:08:19

Formation des artisans : Courrier du 9 mai de Madame PENICAUD (Ministre du Travail) au président du FAFCEA

Conformément à l’engagement pris il y a une dizaine de jours, la Ministre du travail, Muriel Pénicaud, a écrit au Président du FAFCEA, Gilles Chatras, concernant la mise en œuvre de dispositions financières permettant la reprise d’activité du FAF. Ainsi, le courrier reçu le 9 mai confirme : Un apport financier provenant de fonds gérés par l’AGEFICE *, sous réserve de la révision par le FAFCEA de ses critères de prise en charge jusqu’à la fin de l’année 2019, Des fonds à hauteur de 30 million

Conformément à l’engagement pris il y a une dizaine de jours, la Ministre du travail, Muriel Pénicaud, a écrit au Président du FAFCEA, Gilles Chatras, concernant la mise en œuvre de dispositions financières permettant la reprise d’activité du FAF. Ainsi, le courrier reçu le 9 mai confirme :

  • Un apport financier provenant de fonds gérés par l’AGEFICE *, sous réserve de la révision par le FAFCEA de ses critères de prise en charge jusqu’à la fin de l’année 2019,
  • Des fonds à hauteur de 30 millions € …
  • … avec « l’assurance qu’ils seront versés dans des délais suffisants pour couvrir les engagements pris et procéder au paiement des formations effectuées »

Des assurances sont enfin données aux artisans sur le montant attendu pour reprendre l’activité ! Flou en revanche sur les délais de versement de ces 30M€, même si ceci s’explique : l’objet social de l’AGEFICE ne lui permet pas de verser directement les 30 M€ au FAFCEA. Les fonds transiteraient probablement par le ministère des finances, c’est donc plus long ! Le président du FAFCEA sollicite déjà en retour la Ministre sur plusieurs éléments de précision particulièrement attendus pour enfin stabiliser l’année 2019.

*AGEFICE : FAF du commerce, des services et de l’industrie

Pour autant, il faut faire vite ! Le conseil d’administration du FAFCEA se réunit donc dès le 16 mai prochain. S’il décide de réviser à la baisse ses règles de prises en charge, il pourrait aussi par conséquent reprendre son activité. Nous ne manquerons bien sûr pas de vous tenir informés des suites !