2018-12-06 00:00:00

L'action de la CAPEB a payé. Elle participera activement à la concertation nationale

« En tant qu’acteurs de l’économie de proximité, les entreprises artisanales du bâtiment ne pouvaient subir une taxe de plus, qui aurait eu des effets dramatiques tant pour leurs clients que pour eux-mêmes. C’est pour cette raison que la CAPEB salue l’abandon des mesures fiscales sur les carburants, même s’il aurait fallu que le Gouvernement ouvre le dialogue plus tôt. Attelons-nous maintenant à réussir la concertation sur la transition énergétique. La CAPEB souhaite aller de l’avant et encourage ses représentants locaux à participer activement aux débats départementaux. »

Paris le 6 décembre 2018 – A la suite de l’annonce du Premier ministre concernant l’abandon des mesures fiscales sur les carburants, la CAPEB se félicite de voir que ses revendications ont été entendues.
Dans un contexte social extrêmement tendu, la CAPEB, fidèle à ses principes, a su avec fermeté, mais en évitant tout acte de violence, faire valoir ses demandes, dans le respect des valeurs républicaines.
La CAPEB tient à rappeler que la situation dramatique que connait actuellement la France aurait pu être évitée si le Gouvernement s’était appuyé sur les corps intermédiaires au lieu de les négliger. La CAPEB a assumé ses responsabilités et continuera de le faire.

Dans la droite ligne de son action, la CAPEB participera activement, dans chaque département, à la grande concertation nationale annoncée par le Gouvernement, qui sera animé par Madame Chantal Jouanno. Ce sera l’occasion de défendre les propositions des entreprises artisanales concernant notamment la transition énergétique, la fiscalité verte, la baisse des charges pour les entreprises ou encore la maîtrise efficace des dépenses publiques.

Les artisans, acteurs de l’économie de proximité, ont ressenti le ras le bol des Français depuis un long moment et ont alerté à plusieurs reprises les pouvoirs publics, locaux et nationaux. Chaque jour, en allant chez nos clients, nous constatons des situations de précarité. Nous sommes prêts à mettre à contribution notre connaissance et expérience du terrain pour que particuliers et professionnels sortent gagnants de cette crise. C’est notre rôle de corps intermédiaire et maillon essentiel entre les territoires et les pouvoirs publics

Patrick Liébus

On peut faire des étincelles dans son métier et être moins brillant dans la paperasse.