2019-05-27 02:39:59

Négociations paritaires sur la Formation et l'Apprentissage du BTP

Ca démarre très mal : la FFB nationale voudrait bien casser la formation professionnelle et l’apprentissage des artisans du bâtiment, au profit de ses plus grandes entreprises.

Dès l’ouverture des négociations le 22 mai 2019, la FFB nationale, à nouveau brutale et abusiv edans son discours, a dévoilé ses intentions, non seulement suicidaires pour la formation des TPE et des entreprises artisanales du bâtiment mais qui, au passage, lanceraient la destruction des politiques d’apprentissage du Bâtiment àce jour mises en œuvre par le CCCA-BTP. Cette position hégémonique et libérale de la FFB nationale n’est ni une première, ni une vue de l’esprit de la CAPEB qui s’y oppose farouchement. En outre, et c’est du jamais vu : deux organisations syndicales de salariés ont d’emblée annoncé leur opposition de principe au projet de texte de la FFB nationale.

A vous de juger :

- Volonté de la FFB nationale de réorienter sournoisement la cotisation historique « CCCA-BTP » jusqu’ici essentiellement dédiée à l’apprentissage, et qui ne le serait plus. En transformant cette cotisation en« taxe OPCO de la Construction », elle serait aussi orientée vers la formation continue des plus grandes entreprises. Pas un seul mot sur tous les réseaux d’apprentissage BTP qui coopèrent avec le CCCA-BTP, pas un mot sur tous les CFA du BTP au sein desquels nos professionnels forment leurs apprentis.

- Attaque de la FFB nationale sur le système de formation continue des TPE du bâtiment : une partie de leurs contributions serait « partagée » avec celles des plus grandes entreprises. Bien plus facile ainsi d’utiliser les contributions des TPE pour doper les budgets formation des grandes entreprises adhérentes dela FFB nationale.

- Irresponsabilité de la FFB nationale qui semblerait bien se moquer du risque, à court terme, de voir s’effondrer l’accès à la formation des TPE de nos branches du bâtiment, l’offre de services en apprentissage dont les artisans et entreprises artisanales du bâtiment ont besoin. Sans oublier les apprentis,formés à 80% par les artisans du bâtiment.

La CAPEB, forte des valeurs qu’elle défend depuis des décennies, est la seule à se battre dans le camp patronal. Elle ne compte pas laisser la FFB nationale faire voler en éclats l’apprentissage et la formation. La CAPEB défend la préservation de la politique d’apprentissage du Bâtiment et le rôle primordial qu’y tient l’artisanat, la garantie de l’innovation pédagogique et de la qualité dues à nos apprentis, la proximité des CFA avec nos entreprises et les familles. La CAPEB se bat aussi pour que nos professionnels puissent continuer à former leurs compagnons au travers de la formation professionnelle.

A suivre : Prochaine négociation : dans 3 semaines.La CAPEB vous tiendra régulièrement informé(s)sur ce dossier primordial pour la pérennité de la formation et de l’apprentissage au sein de l’artisanat du bâtiment.

On peut faire des étincelles dans son métier et être moins brillant dans la paperasse.