Bienvenue à LA CAPEB !

SÉLECTIONNEZ UN DEPARTEMENT

ou accédez directement à la

2016-05-24 00:00:00

Pénurie d’essence : les artisans du Bâtiment inquiets pour leur activité !

La CAPEB partage la forte inquiétude des artisans du Bâtiment au sujet de la grève bloquant les raffineries à travers tout le territoire.
alerte_artisans_essence

La pénurie d’essence fait déjà sentir ses effets dans de nombreuses régions avec un impact direct sur les conditions de travail des artisans du bâtiment. La situation décrite par certaines CAPEB départementales révèle que le nord et l’ouest sont les plus touchés. La CAPEB s’inquiète des conséquences de cette pénurie sur l’activité du secteur alors que des légers signes de reprise avaient pu être constatés au 1er trimestre 2016. Les CAPEB départementales en alerte suite à la pénurie de carburant
Alors que la vague de contestation contre la loi travail se poursuit, les conséquences du blocage de sept raffineries françaises sur huit par les grévistes suscitent l’inquiétude des chefs d’entreprises artisanales pour la poursuite de leur activité. À travers le territoire, les différentes CAPEB font remonter les informations sur la situation dans leur région/département. Les zones les plus touchées par les pénuries de carburants sont les suivantes :

  • la Mayenne fait état d’une situation critique depuis samedi
  • l’Indre et Loire a vu beaucoup de ces stations-services fermer
  • en Loire Atlantique 147 stations sur 250 sont fermées. Les artisans ont moins d’une semaine de carburant devant eux et leurs salariés commencent à rencontrer des difficultés pour rejoindre leur lieu de travail
  • en Basse Normandie, limitée à 20 litres, la quantité de carburant disponible pour chacun est trop faible pour assurer l’activité. Les artisans sur place déplorent l'envolée des prix passant de 1.035€ à 1.145€ en 48 heures.
  • les artisans du Gard connaissent une situation très préoccupante, avec un accès aux pompes quasi impossible pour certains alors que d’autres ne peuvent plus assurer les livraisons. Conséquence : des ventes ratées et des pertes de marché.
  • en Eure et Loire, on constate 100 mètres de file d’attente dans certaines stations à Dreux, tandis que les autres sont fermées !

Patrick Liébus, Président de la CAPEB, commente : « Je demande au Gouvernement de faire le nécessaire pour lever les blocus établis au sein des raffineries. De mon côté, j’invite l’ensemble de mes collègues, présidents de Capeb départementales, à rester vigilants et à prendre contact avec les services de leurs préfectures, afin d’être relais d’informations en direction des entreprises. En effet, il ne faudrait pas gêner les entreprises dans leur activité au moment où la reprise commence à se faire sentir ! »
[Pour en savoir plus, téléchargez notre communiqué de presse](http://www.capeb.fr/www/capeb/media//document/alerte-penurie-d-essence-artisans-inquiets.pdf "Inquiétude des artisans face à la pénurie d)