Résidentiel

  • BAR-TH-125
    Bâtiments résidentiels existants en France métropolitaine
    Les bouches d'extraction sont certifiées CSTBat lorsqu'elles sont hygroréglables, ou NF 205 lorsqu'elles sont autoréglables, ou possèdent des caractéristiques de performances et de qualité équivalentes établies par un organisme de l'Espace Economique européen et accrédité selon les normes NF EN ISO/CEI 17025 et NF 45011 par le COFRAC. Voir les différents cas de figure sur la fiche.
    Réalisation par un professionnel
  • BAR-TH-131
    Bâtiments résidentiels existants
    L'isolant est de classe supérieure ou égale à 3 selon la norme NF EN 12 828. La preuve de la réalisation de l'opération mentionne : la mise en place d'une isolation, la longueur isolée du réseau d'eau chaude sanitaire et la classe de l'isolant installé selon la norme NF EN 12 828
    Les travaux d'isolation du réseau de chauffage font l'objet, après réalisation, d'un contrôle par un organisme d'inspection (voir fiche).
    Réalisation par un professionnel.
  • BAR-TH-127
    Bâtiments résidentiels existants en France métropolitaine
    En installation individuelle ou collective, les systèmes de ventilation hygroréglables bénéficient d'un avis technique du CSTB en cours de validité. Voir détails sur la fiche.
    Réalisation par un professionnel
  • BAR-TH-155
    Appartements existants équipés d'une ventilation naturelle ou sans système de ventilation en France métropolitaine
    Les systèmes de ventilation hybrides hygroréglables bénéficient d'un avis technique en cours de validité, délivré par le CSTB, ou ont des caractéristiques de performance et de qualité équivalentes établies par un organisme de l'Espace Economique européen et accrédité selon les normes NF EN ISO/CEI 17025 et NF 45011 par le COFRAC. Voir détails sur la fiche.
    Réalisation par un professionnel
  • BAR-TH-101
    Bâtiment résidentiel : maisons individuelles existantes en France métropolitaine
    Les capteurs hybrides sont exclus. Les capteurs solaires ont une certification CSTBat ou SolarKeymark ou des caractéristiques de performances et de qualité équivalentes, établies par un organisme se trouvant dans l'Espace Economique Européen. Le professionnel ayant réalisé l'opération est titulaire d'un signe de qualité. Voir fiche.
    Réalisation par un professionnel
  • BAR-TH-121
    Appartements existants
    Cette action ne s'applique qu'aux systèmes avec répartiteurs électroniques installés sur les émetteurs de chauffage mis en place dans des bâtiments exonérés de l'obligation de comptage : immeubles collectifs ayant fait l'objet d'une demande de permis de construire déposée avant le 1er juin 2001 dont la consommation de chauffage est inférieure à certains seuils (voir fiche).
    Réalisation par un professionnel
  • BAR-TH-115
    Bâtiments résidentiels existants
    L'isolant est de classe supérieure ou égale à 3 selon la norme NF EN 12 828. La preuve de la réalisation de l'opération mentionne : la mise en place d'une isolation, la longueur isolée du réseau de chauffage et la classe de l'isolant installé selon la norme NF EN 12 828.
    Les travaux d'isolation du réseau de chauffage font l'objet, après réalisation, d'un contrôle par un organisme d'inspection (voir fiche).
    Réalisation par un professionnel.
  • BAR-TH-158
    Bâtiments résidentiels existants
    L'émetteur électrique à régulation électronique possède certaines fonctions : régulation, détections automatiques, indication de surconsommation…
    Réalisation par un professionnel
  • BAR-TH-141
    Bâtiments résidentiels existants en France d'outre-mer
    L'équipement est de classe A à A+++selon la classification définie dans le règlement délégué (UE) n°626/2011 de la Commission européenne du 4 mai 2011, indviduel (monosplit) ou regroupé (multisplit). La puissance frigorifique installée est limitée à 2,64 kW (9000 BTU/h)
    Réalisation par un professionnel
  • BAR-EQ-110
    Bâtiment résidentiel existants
    Les luminaires à modules LED mis en place respectent plusieurs critères : durée de vie, chute de flux lumineux à l'isue de cette durée de vie, efficacité lumineuse, dispositif de contrôle intégré au luminaire (voir fiche BAR-EQ-110)
    Réalisation par un professionnel
  • BAR-TH-110
    Bâtiments résidentiels existants
    La preuve de la réalisation de l'opération mentionne la mise en place d'un ou plusieurs radiateurs basse température et le nombre de radiateurs installés. Les radiateurs sont dimensionnés à un delta de température nominal DTnom inférieur ou égal à 40 K suivant la norme EN 442.
    Réalisation par un professionnel
  • BAR-TH-102
    Bâtiment résidentiel : appartements existants en France métropolitaine
    Les capteurs hybrides sont exclus. Les capteurs solaires ont une certification CSTBat ou SolarKeymark ou des caractéristiques de performances et de qualité équivalentes, établies par un organisme se trouvant dans l'Espace Economique Européen. Voir fiche.
    Réalisation par un professionnel
  • BAR-EQ-113
    Bâtiments résidentiels existants
    Le dispositif permet de collecter et de traiter les données de consommation d'énergie électrique du logement. Les informations et statistiques élaborées par le dispositif et portées à la connaissance de l'utilisateur comprennent à minima les éléments suivants : affichage de la consommation d'énergie sur l'intervalle de temps entre deux pas de délivrance, affichage de la consommation en kWh et valorisée en euros, possibilité d'accès par l'utilisateur à différents cumuls, historique de tous les cumuls (disponibles sur trois mois), et historique des cumuls pour une durée supérieure ou égale à la journée (disponible pendant deux années glissantes). Voir fiche.
    Réalisation par un professionnel
  • BAR-TH-145
    Bâtiments résidentiels collectifs existants en France métropolitaine.
    Préalablement aux travaux de rénovation thermique, un bureau d'études thermiques réalise une étude énergétique, en utilisant le moteur de calcul règlementaire TH-C-E ex. Les travaux valorisés dans le cadre de cette opération ne donnent pas lieu à certificats d'économies d'énergie pour d'autres fiches d'opérations standardisées. La preuve de réalisation de l'opération mentionne la liste des travaux réalisés avec leurs niveaux de performance. Les documents justificatifs sont donnés dans la fiche (voir fiche).
  • BAR-TH-145
    Bâtiments résidentiels collectifs existants en France métropolitaine.
    Préalablement aux travaux de rénovation thermique, un bureau d'études thermiques réalise une étude énergétique, en utilisant le moteur de calcul règlementaire TH-C-E ex. Les travaux valorisés dans le cadre de cette opération ne donnent pas lieu à certificats d'économies d'énergie pour d'autres fiches d'opérations standardisées. La preuve de réalisation de l'opération mentionne la liste des travaux réalisés avec leurs niveaux de performance. Les documents justificatifs sont donnés dans la fiche (voir fiche).
  • BAR-TH-145
    Bâtiments résidentiels collectifs existants en France métropolitaine.
    Préalablement aux travaux de rénovation thermique, un bureau d'études thermiques réalise une étude énergétique, en utilisant le moteur de calcul règlementaire TH-C-E ex. Les travaux valorisés dans le cadre de cette opération ne donnent pas lieu à certificats d'économies d'énergie pour d'autres fiches d'opérations standardisées. La preuve de réalisation de l'opération mentionne la liste des travaux réalisés avec leurs niveaux de performance. Les documents justificatifs sont donnés dans la fiche (voir fiche).
  • BAR-TH-145
    Bâtiments résidentiels collectifs existants en France métropolitaine.
    Préalablement aux travaux de rénovation thermique, un bureau d'études thermiques réalise une étude énergétique, en utilisant le moteur de calcul règlementaire TH-C-E ex. Les travaux valorisés dans le cadre de cette opération ne donnent pas lieu à certificats d'économies d'énergie pour d'autres fiches d'opérations standardisées. La preuve de réalisation de l'opération mentionne la liste des travaux réalisés avec leurs niveaux de performance. Les documents justificatifs sont donnés dans la fiche (voir fiche).
  • BAR-SE-104
    Appartements existants équipés d'une installation collective de chauffage à eau chaude
    Le réglage des organes d'équilibrage, en pied de colonne et/ou au niveau des locaux, est réalisé par un professionnel. La preuve de la réalisation de l'opération mentionne le réglage des organes d'équilibrage. Les documents justificatifs spécifiques de l'opération sont donnés dans la fiche (voir fiche).
    Réalisation par un professionnel
  • BAR-EQ-114
    Bâtiments résidentiels existants
    Le dispositif permet de collecter et de traiter les données de consommation d'énergie électrique et combustible du logement. Les informations et statistiques élaborées par le dispositif et portées à la connaissance de l'utilisateur comprennent à minima les éléments suivants : affichage de la consommation d'énergie sur l'intervalle de temps entre deux pas de délivrance, affichage de la consommation en m3 et/ou en kWh valorisée en euros, possibilité d'accès par l'utilisateur à différents cumuls, historique de tous les cumuls (disponibles sur trois mois), et historique des cumuls pour une durée supérieure ou égale à la journée, disponible pendant deux années glissantes. Voir fiche.
    Réalisation par un professionnel
  • BAR-TH-111
    Maisons individuelles existantes
    La preuve de réalisation de l'opération mentionne la mise en place d'une sonde de température extérieure. A défaut, la preuve de réalisation de l'opération mentionne la mise en place d'un équipement avec ses marque et référence et elle est accompagnée d'un document issu du fabricant indiquant que l'équipement mis en place est une sonde de température extérieure. Voir fiche.
    Réalisation par un professionnel
  • BAR-TH-116
    Maisons individuelles existantes
    La température de l'eau dans le réseau est inférieure ou égale à 40°C. Le dispositif de régulation permet une régulation de la température de l'eau dans le réseau, et est commandé par une sonde de température placée au départ de chaque réseau depuis le collecteur. La preuve de réalisation de l'opération mentionne la mise en place d'un plancher chauffant hydraulique à basse température associé à une régulation thermique. Voir fiche.
    Réalisation par un professionnel
  • BAR-TH-129
    Bâtiments résidentiels existants
    La PAC air/air possède un SCOP supérieur ou égal à 3,9. La preuve de réalisation de l'opération mentionne la mise en place d'une pompe à chaleur air/air et le coefficient de performance saisonnier de l'équipement. A défaut, la preuve de réalisation de l'opération mentionne la mise en place d'un équipement avec ses marque et référence et elle est complétée par un document issu du fabricant ou d'un organisme établi dans l'Espace Economique Européen. Voir fiche.
    Réalisation par un professionnel
  • BAR-TH-137
    Bâtiments résidentiels (appartements ou maisons individuelles) existants
    Le bâtiment n'a jamais été raccordé à un réseau de chaleur avant la réalisation de l'opération. La preuve de réalisation de l'opération est le contrat de fourniture de chaleur entre le bénéficiaire de l'opération et le gestionnaire du réseau. Voir fiche.
    Réalisation par un professionnel
  • BAR-TH-122
    Appartements existants
    La preuve de la réalisation de l'opération mentionne la mise en place d'un équipement avec ses marques et références et elle est complété par un document issu du fabricant indiquant que l'équipement de marque et référence installé est un récupérateur de chaleur à condensation.
    Réalisation par un professionnel
  • BAR-EN-106
    Bâtiments résidentiels existants ou neufs en France d'outre-mer à l'exception des bâtiments neufs à la Réunion construits à une altitude supérieure à 600 mètres
    Résistance thermique de l'isolation installée R ≥ 1,5 m2.K/W. La résistance thermique doit être évaluée selon les normes NF EN 12664, NF EN 12667 et NF EN 12939 (pour les isolants non réfléchissants) et NF EN 16012 (pour les isolants réfléchissants).
    Lorsque le bénéficiaire est une personne physique, le professionnel qui procède à la réalisation de l'opération est titulaire d'un signe de qualité répondant aux mêmes exgences que celles prévues à l'article 2 du décret n°2014-812 du 16 juillet 2014 pris pour l'application du second alinéa du 2 de l'article 200 quater du code général des impots et du dernier alinéa du 2 du I de l'article 244 quater U du code général des impôts et des textes pris pour son application. Ce signe de qualité correspond à des travaux relevant du 4 du I de l'article 46 AX de l'annexe III du code général des impôts.
    Réalisation par un professionnel (voir fiche)
  • BAR-TH-107-SE
    Appartements existants
    Pour les opérations engagées du 01/01/2015 au 25/09/2015 : la chaudière installée est de type à condensation. Pour les opérations engagées à partir du 26/09/2015 : l'efficacité énergétique saisonnière (Etas) est fonction de la puissance thermique nominale de la chaudière
    Réalisation par un professionnel
    Le contrat est un contrat d’exploitation des installations de chauffage et, le cas échéant, d’eau-chaude sanitaire précisées dans le contrat
  • BAR-EN-108
    Bâtiments résidentiels existants
    La résistance thermique additionnelle de la fermeture isolante Δ R est telle que : - ΔR > 0,22 m².K/W
    Le professionnel ayant réalisé l'opération doit être titulaire d'une qualification/certification RGE dans le domaine/catégorie de travaux "Matériaux d'isolation thermique des parois vitrées, de volets isolants et de portes d'entrée donnant sur l'extérieur"( A partir du 1er juillet 2015)
  • BAR-TH-106
    Bâtiments résidentiels existants
    L'efficacité énergétique saisonnière de la chaudière est supérieure ou égale à 90 %
    Si le bénéficiaire est une personne physique, le professionnel ayant réalisé l'opération est titulaire d'un signe de qualité répondant aux mêmes exigences que celles prévues à l'article 2 du décret n°2014-812 du 16 juillet 2014 pris pour l'application du second alinéa du 2 de l'article 200 quater du code général des impôts et du dernier alinéa du 2 du I de l'article 244 quater U du code général des impôts et des textes pris pour son application. Ce signe de qualité correspond à des travaux relevant du 1 du I de l'article 46 AX de l'annexe III du code général des impôts. (Voir fiche)
    Réalisation par un professionnel - RGE - Applicable au 1er février 2017
  • BAR-TH-107
    Appartements existants
    Pour les opérations engagées du 01/01/2015 au 25/09/2015 : la chaudière installée est de type condensation. Pour les opérations engagées à partir du 26/09/2015 : l'efficacité énergétique saisonnière (Etas) est fonction de la puissance thermique nominale de la chaudière
    Réalisation par un professionnel
  • BAR-TH-112
    Maisons individuelles existantes
    Indice de performance environnemental « I » ≤ 2. Concentration en monoxyde de carbone « E » mesurée à 13 % d’O2 ≤ 0,3%. Rendement énergétique « η » de l’équipement ≥ 70 %
    Le professionnel ayant réalisé l'opération doit être titulaire d'une qualification/certification RGE dans le domaine/catégorie de travaux "Installation d'un équipement de chauffage ou de production d'eau chaude fonctionnant au bois, intégrant le système de régulation le cas échéant"(A partir du 1er juillet 2015).
  • BAR-EN-107
    Bâtiments résidentiels existants ou neufs en France d'outre-mer à l'exception des bâtiments neufs à la Réunion construits à une altitude supérieure à 600 mètres
    Résistance thermique de l'isolation installée R ≥ 0,5 m2.K/W. La résistance thermique doit être évaluée selon les normes NF EN 12664, NF EN 12667 et NF EN 12939 (pour les isolants non réfléchissants) et NF EN 16012 (pour les isolants réfléchissants).
    Lorsque le bénéficiaire est une personne physique, le professionnel qui procède à la réalisation de l'opération est titulaire d'un signe de qualité répondant aux mêmes exgences que celles prévues à l'article 2 du décret n°2014-812 du 16 juillet 2014 pris pour l'application du second alinéa du 2 de l'article 200 quater du code général des impots et du dernier alinéa du 2 du I de l'article 244 quater U du code général des impôts et des textes pris pour son application. Ce signe de qualité correspond à des travaux relevant du 3 du I de l'article 46 AX de l'annexe III du code général des impôts.
    .Réalisation par un professionnel (voir fiche)
  • BAR-EN-105
    Bâtiments résidentiels existants
    Résistance thermique de l'isolation installée R ≥ 4,5 m2.K/W
    Le professionnel ayant réalisé l'opération doit être titulaire d'une qualification/certification RGE dans le domaine/catégorie de travaux "Pose de matériaux d'isolation thermique des parois opaques inclinées et toitures-terrasses, planchers hauts" ou "Offre globale" ( A partir du 1er juillet 2015)
  • BAR-EN-102
    Bâtiments résidentiels existants
    Résistance thermique de l'isolation installée R ≥ 3,7 m2.K/W
    Le professionnel ayant réalisé l'opération doit être titulaire d'une qualification/certification RGE dans le domaine/catégorie de travaux "Pose de matériaux d'isolation thermique des parois opaques verticales et planchers bas" ou "Offre globale" (A partir du 1er Juillet 2015)
  • BAR-TH-124
    Maisons individuelles neuves ou existantes. Appartements au sein de bâtiments résidentiels neufs ou existants pour lesquels la surface totale de capteurs mise en œuvre pour l'ensemble des logements ne dépasse pas 40 m2. Les parties nouvelles de logements existants sont considérées comme des logements neufs.
    Lorsque le bénéficiaire est une personne physique, le professionnel qui procède à la réalisation de l'opération est titulaire d'un signe de qualité répondant aux mêmes exigences que celles prévues à l'article 2 du décret n°2014-812 du 16 juillet 2014 pris pour l'application du second alinéa du 2 de l'article 200 quater du code général des impôts et du dernier alinéa du 2 du I de l'article 244 quater U du code général des impôts et des textes pris pour son application (voir fiche).
    Réalisation par un professionnel
  • BAR-EN-103
    Bâtiments résidentiels existants
    Résistance thermique de l'isolation installée R ≥ 3 m2.K/W
    Le professionnel ayant réalisé l'opération doit être titulaire d'une qualification/certification RGE dans le domaine/catégorie de travaux "Pose de matériaux d'isolation thermique des parois opaques verticales et planchers bas" ou "Offre globale" ( A partir du 1er juillet 2015)
  • BAR-EN-104
    Bâtiments résidentiels existants
    Pour les fenêtres de toiture : Uw ≤ 1,5 W/m².K et Sw ≤ 0,36. Pour les autres fenêtres ou portes-fenêtres : - Uw ≤ 1,3 W/m 2 .K et Sw ≥ 0,3 - ou Uw ≤ 1,7 W/m 2 .K et Sw ≥ 0,36
    Le professionnel ayant réalisé l'opération doit être titulaire d'une qualification/certification RGE dans le domaine/catégorie de travaux "Matériaux d'isolation thermique des parois vitrées, de volets isolants et de portes d'entrée donnant sur l'extérieur"
  • BAR-TH-113
    Maisons individuelles existantes
    Classe 5 ou label flamme verte
    le professionnel ayant réalisé l’opération doit être titulaire d’une qualification/certification portant la mention RGE dans le domaine/catégorie de travaux « Installation d’un équipement de chauffage ou de production d’eau chaude fonctionnant au bois, intégrant le système de régulation le cas échéant » (A partir du 1er Juillet 2015)
  • BAR-TH-148
    Bâtiments résidentiels existants
    Le COP de l’équipement mesuré conformément aux conditions de la norme EN 16147 est : - supérieur à 2,5 pour une installation sur air extrait ; - et supérieur à 2,4 pour toutes autres installations.
    Le professionnel ayant réalisé l’opération doit être titulaire d’une qualification/certification portant la mention RGE pour le domaine/catégorie de travaux « Installation d’une pompe à chaleur » (A partir du 1er juillet 2015)
  • BAR-TH-118
    Bâtiments résidentiels existants
    L’équipement possède les fonctions de programmation d’intermittence au sens de la norme EN-12098 Régulation pour les systèmes de chauffage partie 5 : programmateur d’intermittence pour les systèmes de chauffage
    Réalisation par un professionnel
  • BAR-EQ-101
    Bâtiments résidentiels neufs ou existants en métropole et en France d’Outre-Mer
    Les lampes fluo compactes doivent être au minimum de classe énergétique « A » et d’une durée de vie d’au moins 10 000 heures
    Réalisation par un professionnel
  • BAR-EQ-111
    Bâtiments résidentiels neufs ou existants en France métropolitaine et en France d’outre-mer
    Les lampes à LED répondent aux spécifications suivantes : classe énergétique « A+ » au minimum, durée de vie d’au moins 15 000 heures, groupe de risque "0" selon la norme NF EN 62471 "Sécurité photobiologique des lampes et des appareils utilisant des lampes". Le nombre de lampes valorisées est limité à 5 par logements. Voir fiche.
    Réalisation par un professionnel
  • BAR-TH-150
    Appartements existants
    Pour les opérations engagées du 01/01/2015 au 25/09/2015 : Le coefficient de performance (COP) est mesuré selon la norme EN 12309 pour des températures d’entrée et de sortie égales à : - PAC air/eau : 7°C (A) / 35 °C (E) ; - PAC eau/eau ou PAC eau glycolée/eau : 10°C (E) / 35°C (E). Le COP est égal ou supérieur à 1,3. Pour les opérations engagées à partir du 26/09/2015 : voir fiche.
    Réalisation par un professionnel
  • BAR-EQ-112
    Bâtiments résidentiels neufs ou existants en France métropolitaine
    L’équipement est répertorié dans l’une des classes de débit suivantes : Pour les pommes de douche : - classe Z (7,2 à 12 litres/minute) de la norme NF EN 1112 ; - ou classe ZZ (1,5 à 7,2 litres/minute) de la norme NF EN 1112 ; - ou label « EPA Watersense » pour les débits inférieurs à 7,2 litres/minute. Pour les régulateurs de jets : - aérateurs non régulés de classe Z (7,5 à 9 litres/minute) de la norme NF EN 246 ; - ou aérateurs auto-régulés de débit inférieur à 7,5 litres/minute de la norme américaine NSFA112.18.1M/NSF 61 et ayant obtenu le label « EPA Watersense » pour les débits inférieurs à 5,67 litres/minute (voir fiche). « Cette fiche sera abrogée à partir du 1er mai 2016. Toutes les opérations dont la preuve de réalisation est antérieure à cette date peuvent faire l’objet d’une demande de CEE jusqu’au 31 août 2016 » (source : arrêté du 4 mars 2016 publié le 17 mars 2016 définissant les opérations standardisées d’économie d’énergie et modifiant l’arrêté du 22 décembre 2014).
    Réalisation par un professionnel
  • BAR-TH-139
    Appartements existants
    La preuve de la réalisation de l'opération mentionne la mise en place d'un système de variation électronique de vitesse sur le moteur d'une pompe existante ou neuve. A défaut, la preuve de réalisation de l'opération mentionne la mise en place d'un équipement avec ses marques et références et elle est complétée par un document issu du fabricant indiquant que l'équipement de marque et référence installée est un système de variation électronique de vitesse ou une pompe intégrant un système de variation électronique de vitesse.
    Est exclue d l'opération standardisée toute pompe équipée d'un moteur IE2 défini par le règlement (CE) n°640/2009 de la Commission du 22 juillet 2009 modifié par le règlement (UE) n°4/2014 de la Commission du 6 janvier 2014, achetée entre le 1er janvier 2015 et le 31 décembre 2016 si sa puissance nominale est comprise entre 7,5 kW inclus et 375 kW inclus, à partir du 1er janvier 2017 si sa puissance nominale est comprise entre 0,75 kW inclus et 375 kW inclus. Les circulateurs à rotor noyé avec variation de vitesse embarquée sont exclus. (voir fiche)
    Réalisation par un professionnel - RGE - Applicable au 1er février 2017
  • BAR-TH-104
    Bâtiments résidentiels existants.
    Pour les opérations engagées jusqu'au 25/09/2017 : l'efficacité énergétique saisonnière est supérieure ou égale à : 102 % pour les PAC moyenne et haute température et 117 % pour les PAC basse température. Pour les opérations engagées à partir du 26/09/2017 : l'efficacité énergétique saisonnière est supérieure ou égale à : 111 % pour les PAC moyenne et haute température et 126 % pour les PAC basse température.
    Si le bénéficiaire est une personne physique, le professionnel ayant réalisé l'opération est titulaire d'un signe de qualité répondant aux mêmes exigences que celles prévues à l'article 2 du décret n°2014-812 du 16 juillet 2014 pris pour l'application du second alinéa du 2 de l'article 200 quater du code général des impôts et du dernier alinéa du 2 du I de l'article 244 quater U du code général des impôts et des textes pris pour son application. Ce signe de qualité correspond à des travaux relevant du 7 du I de l'article 46 AX de l'annexe III du code général des impôts. (Voir fiche)
    Réalisation par un professionnel - RGE - Applicable au 1er février 2017
  • BAR-TH-135
    Bâtiment résidentiel existant ou projets de construction de bâtiments résidentiels neufs et de parties nouvelles de bâtiments résidentiels existants, en France d’outre-mer
    La surface de capteurs à installer, les besoins annuels en eau chaude sanitaire à produire par l’énergie solaire et le taux de couverture solaire sont déterminés à partir d’une étude de dimensionnement de l’installation (voir fiche)
    Réalisation par un professionnel
  • BAR-TH-117
    Bâtiments résidentiels existants
    Mise en place de robinets thermostatiques sur des radiateurs existants raccordés à un système de chauffage central à combustible avec chaudière existante
    Réalisation par un professionnel
  • BAR-TH-123
    Appartements existants
    Le dispositif est équipé d'un programmateur d'intermittence avec auto adaptation des horaires de changement de phase de chauffage au sens de la norme EN-12098 "Régulation pour les systèmes de chauffage". La preuve de réalisation de l'opération mentionne la mise en place d'un optimiseur de relance. Voir fiche.
    Réalisation par un professionnel
  • BAR-EN-101
    Bâtiments résidentiels existants
    Comble perdu : R ≥ 7 m2.K/W - Rampant de toiture : R ≥ 6 m2.K/W
    Le professionnel ayant réalisé l'opération doit être titulaire d'une qualification/certification RGE dans le domaine/catégorie de travaux "Pose de matériaux d'isolation thermique des parois opaques inclinées et toitures-terrasses, planchers hauts" ou "Offre globale" ( A partir du 1er juillet 2015)