FAFCEA : La prise en charge de formation des chefs d'entreprise du Bâtiment

Comme vous le savez sans doute, faute de collecte suffisante, le FAFCEA n’avait pas eu d’autre choix que de suspendre ses agréments au 15 mars 2019.

Grâce à une forte mobilisation du réseau des CAPEB et de l’U2P, les garanties apportées par la ministère du travail sur le versement du budget attendu ont permis au conseil d’administration du FAFCEA du 16 mai dernier de décider la reprise immédiate des agréments.

Cette reprise, attendue par les entreprises, concerne les demandes reçues par le FAF à compter du 16 mars dernier.

Conformément aux engagements pris auprès du ministère du travail et afin de pouvoir honorer toutes les demandes de financement jusqu’à la fin de l’exercice 2019, le FAFCEA a dû réviser ses conditions de prise en charge dont le détail est accessible ici.

Quatre règles nouvelles ont également été introduites :

  • Prise en charge subordonnée au versement par le stagiaire demandeur de sa Contribution à la formation professionnelle (CFP) ;
  • Limitation à deux formations par an et par stagiaire ;
  • Durée d’ancienneté de 3 ans minimale au répertoire des métiers pour les formations diplômantes et certifiantes (Excepté pour les GEAB et REAB) ;
  • Arrêt de la prise en charge des frais annexes.

A savoir : ce plafond ne s’applique pas aux demandes transmises entre le 1er janvier et le 15 mars 2019. Un même stagiaire pourra donc obtenir plus de 2 financements sur cette période.
Par contre s’il a déjà déposé deux demandes entre le 1er janvier et le 15 mars, il ne pourra pas en obtenir une autre entre le 16 mars et le 31 décembre 2019.

Précisions complémentaires :
En premier il convient de rappeler que le FAFCEA est contraint de gérer une situation de crise sans précédent. La reprise des agréments est donc une excellente nouvelle mais les montants en jeu étant colossaux, les pouvoirs publics ont posé deux conditions :

Que les entreprises qui n’ont pas cotisé ne puissent pas bénéficier des fonds du FAFCEA. D’où la demande d’attestation URSSAF à partir du 16 mars 2019 et sans limitation dans le temps.

Que le FAF abaisse ses critères afin de servir toutes les demandes jusqu’au 31/12/2019 tout en respectant le principe d’égalité de traitement entre les entreprises. Dès lors il leur est apparu malheureusement incontournable de limiter le nombre de formations à 2 par stagiaires et par an pour toutes les formations depuis le 1er janvier 2019.

La CAPEB regrette naturellement cette situation délicate, obtenir deux financements par stagiaire en 2019 est le maximum de ce qui pouvait être fait.