Accueil / Actualités / Conjoncture : un dernier trimestre mieux orienté…
/ Je suis perdu !
14 janvier 2016

Conjoncture : un dernier trimestre mieux orienté pour clôturer une année caractérisée par le repli

La CAPEB annonce, via son enquête de conjoncture, une baisse de l’activité de l’artisanat du Bâtiment, de -1 % au 4e trimestre 2015.
conf_presse_liebus_140116

Fin 2015 (4eT) : un repli d’activité modéré

Avec une activité enregistrant un moindre recul au 4e trimestre 2015 à -1 % (versus – 2 au 3e trimestre 2015), l’année 2015 se clôt sur une note un peu plus optimiste, caractérisée par une activité dans le neuf de -2,5 % (contre -5 % au 3eT2015), et une activité de l’éco-rénovation atone portée à 0 % (contre -1 % au 3eT2015).

2015, 4e année consécutive de baisse d’activité dans l’artisanat du bâtiment : - 15 000 emplois

Parler de reprise à ce jour serait toutefois prématuré car deux indicateurs sont particulièrement dans le rouge : l’emploi, en chute libre avec une perte de 15 000 postes et le neuf en recul avec -4,5 %.

2015, aura bénéficié de la croissance des travaux de performance énergétique (+ 1 %) et de la reprise des ventes de logements anciens. Malgré les bénéfices de ces dispositifs, au global, l’activité en entretien-rénovation aura toutefois reculé de -0,5 %, tout comme en 2014. L’artisanat du Bâtiment s’est fortement mobilisé en faveur du développement de la qualification RGE, notamment à travers les ECO Artisans (13 000 à ce jour). Parallèlement la politique de rapprochement et de simplification des signes de qualités que la CAPEB a largement soutenue a contribué à ce développement.

Enfin, l’amélioration constatée depuis août 2015 pour les ventes de logements neufs devrait montrer ses effets dans le courant de l’année 2016.

2016 : des jours meilleurs pour l’artisanat du Bâtiment ?

Un nouveau cap semble toutefois se dessiner pour les mois à venir, marquant une rupture avec la spirale de la baisse continue. La perspective d’activité devrait être comprise entre 0 et +1% en 2016. Une tendance qui se traduirait par une amélioration de la construction neuve comprise entre -1,5% et -0,5% et par une reprise de l’entretien-amélioration comprise entre 0,5% et 1,5%.

Pour encourager ces perspectives, la CAPEB sera au rendez-vous des temps forts de 2016 ; notamment pour relancer l’activité à travers des politiques de baisses des charges, de simplifications et d’accès aux marchés. De même, elle continuera d’alerter le gouvernement sur des dossiers sensibles, tels que la concurrence illégale des travailleurs détachés, le compte pénibilité et la montée en compétence de nos entreprises.

« L’année 2015 se clôt sur une moindre dégradation de l’activité de l’artisanat du Bâtiment. Mais après avoir perdu 15 000 emplois cette année, il reste difficile d’être optimiste pour 2016. Toutefois, la moindre dégradation dans le neuf et les marchés de la rénovation énergétique et de l’accessibilité devraient créer des perspectives plus favorables et stopper la dégringolade ininterrompue depuis 2012. » déclare Patrick Liébus, Président de la CAPEB.

 

Pour en savoir plus sur la conjoncture du 4ème trimestre 2015 :