2019-05-02 09:34:28

Conventions collectives des ouvriers du Bâtiment : retour aux textes de 1990 !

Suite au différend ayant opposé la FFB et la CGT, (voir notre information du 5 mars 2019), les conventions collectives du 7 mars 2018 applicables aux ouvriers du bâtiment ont été suspendues. De nouvelles négociations ont donc été engagées en mars 2019 ; les partenaires sociaux ont tenté de se mettre d’accord sur un nouveau texte qui devait entrer en vigueur le 1er mai 2019.

Mais face à persévérance de la FFB dans son attitude de blocage du dialogue social, plusieurs syndicats ont décidé de s’opposer à l’application de ce texte ; ce sont donc les conventions collectives de 1990 qui s’appliquent à nouveau. La convention collective régionale de 2006 ne s’applique, quant à elle, définitivement plus.
Pour tout comprendre de l’absurdité d’une telle situation, ses impacts et étudier les solutions les plus adaptées à votre entreprise, nous vous invitons à lire ce qui suit et/ou à vous rapprocher de nos services.

Quels impacts ? Quelles solutions ?

Concrètement,si vous souhaitez pouvoir continuer à appliquer, notamment et en toute sécurité:

  • un contingent d’heures supplémentaires de 300 h par an par salarié,
  • et/ou le non cumul des indemnités de trajet/temps de travail
  • et/ou le calcul de ces distances indemnisées grâce à un calculateur d’itinéraires sur internet,

la conclusion d’un accord d’entreprise sera sans doute nécessaire : la CAPEB se tient à vos côtés pour vous accompagner dans ces démarches.

Nos experts juridiques sont à votre disposition pour étudier votre situation, identifier et mettre en œuvre la solution la plus adaptée pour vous.

Dans tous les cas, vous devez tenir à la disposition de vos salariés, dans votre entreprise la convention collective applicable (celle de 1990) : le pdf prêt-à-imprimer, est à votre disposition gratuitement :

Comment en sommes-nous arrivés là ?

Nous vous alertons depuis quelques temps sur le double jeu de la FFB ; nous aurions préféré avoir tort mais vous en avez ci-dessous les premières preuves concrètes,malheureusement à vos dépens.

Dr Jekyll (la branche FFB des -10salariés) vous fait les yeux doux en se positionnant comme représentant des entreprises artisanales du bâtiment, mais Mister Hyde (la branche FFB des +10salariés) verrouille toute discussion pour imposer sa « vision Medef » (puisque, rappelons-le, la FFB est membre du Bureau national du Medef !). Sauf que cette fois, Mister Hyde a été trop loin et la CFDT (avec la CGT) a préféré faire blocage à ce texte (qu’elle avait pourtant signé la première fois) pour forcer la FFB à rouvrir un vrai dialogue social et pas seulement un simulacre.

Nous aussi, Capeb, avions exprimé notre désaccord face à cette négociation biaisée. Conscients des vraies avancées qu’il présentait pour nos adhérents, nous avions, malgré tout, signé le texte en 2018 (et en 2019 !). Il n’était évidemment pas question pour la CAPEB de vous mettre en difficulté pour des histoires d’ego. La CAPEB se positionne toujours pour le bien des entreprises artisanales, pas pour ses propres intérêts, c’est la force d’une confédération, d’une organisation professionnelle qui agit par et pour les artisans.

On peut faire des étincelles dans son métier et être moins brillant dans la paperasse.