Bienvenue à LA CAPEB !

SÉLECTIONNEZ UN DEPARTEMENT

ou accédez directement à la

2017-10-31 00:00:00

Evolution des appellations PG et PMG

De nouvelles conventions nationales ont été signées pour les appellations PG et PMG. PMG disparait au profit de PG Maintenance.

Les dispositifs « PG » et « PMG » évoluent suite aux signatures le 22 septembre 2017 de nouvelles conventions nationales.

Les membres de l’association habitA+ ont décidé de faire évoluer le dispositif qualité autour des axes de développement suivants :

- L’abandon de la marque existante « Professionnel Maintenance Gaz » (PMG) ;

 \-     **La création d’une seule marque « PG  Professionnel du Gaz»**,regroupant deux appellations distinctes et indépendantes, à savoir :« PG Installation » et « PG Maintenance » ;

 \-     L’intégration de la maintenance à la communication et à la valorisation globale de la marque « PG Professionnel du Gaz » ;

 \-     La mise en place d’une unité visuelle de la marque « PG Professionnel du Gaz ».
PG installation maintenance horizontal

« PG »devient « PG Installation ».

Le principe de la démarche qualité actuelle « PG » est conservé (dossier entreprise ; présence dans l’entreprise d’au moins un« Responsable Gaz » habilité par le chef d’entreprise ;périodicité des audits ; principe de renouvellement del’appellation ; sanctions).

Il est à noter une nouvelle identité visuelle qui n’est désormais plus millésimée.

« PMG »devient « PG Maintenance ».

L’appellation « PMG », qui souffre d’un déficit de notoriété tant au niveau du grand public que des professionnels, évolue vers un dispositif volontaire complémentaire de l’appellation « PG Installation » qui porte sur la qualité des prestations et des services touchant l’entretien et la maintenance des chaudières fonctionnant au gaz de puissance comprise entre 4 et 400kW.

L’appellation « PG Maintenance » bénéficie également d’unenouvelle identité visuelle qui n’est désormais plus millésimée.

La principale évolution repose sur lamise en place d’audits sur site visant à vérifier la qualité de laprestation de maintenance des chaudières mais également à contrôler leséléments essentiels de sécurité de l’installation de gaz.

Dans ce cadre, il est prévu la réalisation :

- d’un audit tous les 3 ans pour les entreprises disposant de 1 à 3techniciens de maintenance ;

- d’un audit par an pour les entreprises disposant de 4 à 12 techniciensde maintenance ;

- de deux audits par an pour les entreprises disposant de plus de 12techniciens de maintenance.

Un référentiel spécifique d’audit a donc été élaboré par les membresd’habitA+ dans cet objectif.

Le « Responsable Maintenance Gaz » (RMG) devient le« Responsable Gaz Maintenance » (RG Maintenance). L’adéquation entrele nombre minimum de « RG Maintenance » et le nombre de technicien demaintenance demeure inchangée (1 « RG Maintenance » pour 15techniciens).