2020-09-23 03:26:00

Aides pour l'embauche des jeunes

Emploi : Des aides incitatives pour l'embauche des jeunes Relancer l’activité et soutenir les entreprises n’aurait guère de sens si le chômage filait à vive allure, en particulier dans les rangs de la jeunesse. C’est pourquoi le Gouvernement a mis au point un plan dédié aux 750 000 jeunes qui arrivent sur le marché du travail : "1 jeune, 1 solution". Il encourage ainsi les employeurs à recruter des jeunes de moins de 26 ans avec une prime à l’embauche de 4000 € sur un an pour un temps plein en CDI ou CDD d’au moins 3 mois et jusqu’à 2 Smic, pour tous contrats signés depuis le 1er août jusqu’à fin janvier. Il incite également les chefs d’entreprise à signer des contrats d’apprentissage ou des contrats de professionnalisation avec une aide de 5 000 € pour un jeune de moins de 18 ans et de 8 000 € pour les plus de 18 ans). La Ministre du Travail Elisabeth Borne exhorte les entreprises à former aujourd’hui les jeunes dont elles auront besoin quand l’activité repartira. Par ailleurs, le Gouvernement souhaite favoriser des accords dans les entreprises pour leur permettre de garder leurs salariés et leurs compétences. Le Ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a indiqué que le plan de relance instaurerait un dispositif de “gestion prévisionnelle des effectifs au niveau national”, et décliné “région par région”, pour adapter les cursus de formation aux besoins des entreprises. Ce dispositif vise à adapter l’offre de formation aux besoins des entreprises et sera élaboré avec les partenaires sociaux. Et de lancer un appel solennel aux entreprises du BTP leur demandant de ne pas recourir au travail détaché : "Nous allons vous soutenir massivement, faites travailler les ouvriers français, engagez des jeunes, formez-les, qualifiez-les, de cela dépend le succès du plan de relance" a-t-il plaidé.

GROS PLAN SUR LES AIDES A L'EMBAUCHE DES JEUNES Le plan de relance "1 jeune, 1 solution" destiné à soutenir l’emploi des jeunes qui intègrent le marché du travail prévoit : - Une aide à l’embauche de 4 000 € maximum pour tout jeune de moins de 26 ans recruté entre août 2020 et janvier 2021 en CDI ou CDD de plus de 3 mois. - Une aide exceptionnelle pour recruter un alternant (contrat d'apprentissage ou de professionnalisation) de 5 000 € pour les moins de 18 ans ou de 8 000 € pour recruter un alternant de plus de 18 ans. L’Etat payant alors intégralement les coûts salariaux de l’apprenti de moins de 21 ans la première année. - 120 000 dispositifs supplémentaires d’insertion dans l’emploi : Parcours Emploi Compétences (PEC) ou Contrat Initiative Emploi (CIE) destinés aux jeunes sans emploi rencontrant des difficultés particulières d’insertion ouvrant droit pour l’employeur à une aide au paiement du salaire fixée à35 % du taux brut du SMIC ; - 100 000 missions de service civique supplémentaires pour permettre à des jeunes de s’engager dans des associations - Pour contribuer à la transition écologique, prime supplémentaire de 4 000 € versée aux TPE et PME qui accueilleront un jeune en volontariat territorial en entreprise (VTE) sur des métiers centrés autour de la transformation écologique des modèles économiques et vers la transmission des savoirs du numérique ; Rappel, les employeurs peuvent toujours bénéficier du dispositif « emplois francs » prévoyant le versement d’une prime à l’embauche, pouvant atteindre 15 000 € sur 3 ans, lorsqu'ils font le choix de recruter un demandeur d’emploi, quel que soit son âge, résidant dans un quartier prioritaire de la politique de la ville.