Sensibiliser les plus jeunes aux métiers du bâtiment

La CAPEB organise des séances interactives d’information dans les écoles et les collèges animés par les « artisans messagers ». 25 000 jeunes sont ainsi sensibilisés aux métiers du bâtiment à travers la construction d’une maquette en milieu scolaire. Ces opérations remportent un grand succès tant auprès des jeunes que de leurs parents et des enseignants. La CAPEB souhaite les développer avec l’appui des Pouvoirs publics.

De nombreux artisans choisissent de devenir Conseillers Entreprises pour l’Ecole et s’investissent ainsi dans l’animation des relations entre le monde professionnel et l’Education nationale. Experts professionnels, ils participent aux jurys des CAP et Bacs Pros, ils apportent leurs conseils aux établissements (lycées professionnels notamment) en matière d’offre de formation, d’équipements et de coopérations technologiques avec le monde économique. Ils constituent donc un maillon essentiel que la CAPEB soutient fermement.

Améliorer l’orientation des jeunes

La CAPEB milite pour une orientation de qualité qui donne à chacun une bonne connaissance des filières de formation, sans stéréotypes, et lui permettant de choisir un métier selon ses choix et ses capacités et non par défaut.

Dans cet esprit, l’apprentissage doit être une voie naturelle de formation, présentée aux jeunes au même titre que les formations du parcours scolaire. Il y a lieu, d’ailleurs, de créer des passerelles entre la voie de l’apprentissage et celle de l’enseignement général afin de donner plus de mobilité aux jeunes dans leur parcours personnel. Les Olympiades des métiers sont à cet égard une vitrine des métiers et de l’apprentissage auprès des jeunes et de leurs familles.

Promouvoir les métiers auprès du public féminin

Les progrès techniques, les améliorations des conditions de travail, la mécanisation de certains travaux, une technicité évoluée grâce à l’informatisation, ont considérablement fait évoluer l’accès à certains de nos métiers. En 2018, seulement 11,9 % des salariés étaient des femmes, même si on constate une progression importante depuis 2017 avec +4,3% d’augmentation.

La CAPEB milite en faveur d’un accès des femmes à nos métiers par le biais de son dispositif « Conjuguez les métiers du bâtiment au féminin » ! qui permet de faire tomber les clichés et les représentations autour des métiers du bâtiment.

Valoriser l’image de l’artisanat auprès du grand public

Plusieurs études révèlent que les jeunes croient en des valeurs qui sont, pour beaucoup, celles qui constituent le fondement de l’entreprise artisanale. C’est le cas en ce qui concerne la formation (et notamment d’apprentissage), l’emploi durable, la valeur du travail, l’évolution personnelle et professionnelle. Les jeunes sont en quête d’un lien humain, de respect et de considération.

L’artisanat a de nombreux atouts, à commencer par son rôle d’ascenseur social évident. 75 % des apprentis sont engagés en CDI, 50 % des salariés formés deviennent chefs d’entreprise dans les dix ans, 68 % des artisans sont patrons avant l’âge de 30 ans. Autant de réalités qu’il faut porter à la connaissance des jeunes car elles sont encore trop souvent ignorées du grand public.

Les campagnes du FNPCA (Fonds National de Promotion et de Communication de l’Artisanat) contribuaient à y remédier. Il est déplorable, pour l’avenir de l’artisanat, que ces campagnes de communication ne puissent pas perdurer.

La loi de finances pour 2018 a mis un terme à la taxe parafiscale qui alimentait ce fonds et qui permettait donc de conduire ces campagnes de promotion. La CAPEB le déplore et souhaite que les Pouvoirs publics prennent les mesures nécessaires à la poursuite de ces actions de promotion essentielles.